Du béton toujours du béton (partie 2: le centre ville).

Vendredi 10 août 2018.

Après le Village la semaine dernière (lire ICI), un coup d'oeil cette semaine sur l'avancement du bétonnage du Centre Ville.

4 gros projets sont actuellement en cours de réalisation.

Tout d'abord le projet phare de notre majorité pour l'actuel mandat: l'école Beauverie située à l'angle de l'avenue Gabriel Péri et du l'avenue Monmousseau. Les choses avancent comme on peut le voir sur les photos ci-dessous même s'il reste beaucoup de travail pour que tout soit prêt dans 15 jours pour l'arrivée des premiers déménagements et l'installation des professeurs pour la rentrée le 3 septembre. Mais il semble que le stress n'ait pas encore atteint les ouvriers, ni leurs patrons, ni les responsables (élus comme techniciens) car personne ne travaille les week-end, et même durant la semaine, les effectifs sur le chantier sont clairsemés comme si tout le monde était en vacances et que le chantier allait se faire tout seul. Rendez-vous début septembre pour l'inauguration.

  

 

En tous cas dommage que la propreté des abords du chantier n'ait pas été à l'ordre du jour, car pour un projet environnemental et durable, cela donne une mauvaise image.

Rendez-vous début septembre pour l'inauguration et pour notre première visite d'élus, nous qui sollicitons cela depuis 1 an. Nous sommes très impatients.

Le bâtiment voisin, piloté par la SIER (Société Immobilière d'Etudes et Réalisations) qui accueillera des logements et surtout, tant attendu, le nouveau Casino et son parking, avance lui aussi doucement. Le projet semble sympa.

Actuellement les excavations du futur parking enterrées sont achevées. Le bétonnage a un peu commencé sur la partie Ouest; il va pouvoir se poursuivre sur l'ensemble de la zone.

  

La partie logement sera composée de logements sociaux (en manquons nous?) et d'autres en accession. Malheureusement après les premières échauffourées et dégradations de fin mai, la bulle de vente avait été caillassée. Elle a alors été, très vite, déménagé (voir photo). Et depuis, les ventes n'ont pas repris....

Côté projet de la Poste Habitat, un bâtiment a débuté en gros oeuvre. Mais depuis quelques mois plus rien ne se passe.

Enfin le projet Alliade de 99 logements et une crêche se poursuit. Les sous-sols sont très avancés. Le béton et les ferrailles règnent en maître sur place.

 

Stéphane BERTIN.

Quand les luminaires neufs de la Promenade Lénine ne respectent pas la Loi.

Jeudi 19 juillet 2018.

La Loi dite Grenelle I de l'Environnement du 3 août 2009 (presque 10 ans) indique que « Les émissions de lumière artificielle de nature à présenter des dangers ou à causer un trouble excessif aux personnes, à la faune, à la flore ou aux écosystèmes, entraînant un gaspillage énergétique ou empêchant l'observation du ciel nocturne feront l'objet de mesures de prévention, de suppression ou de limitation. »

Il semble que cette loi ne soit pas encore arrivée à Vaulx-en-Velin. 

En effet, il y a quelques mois la municipalité de Vaulx-en-Velin a décidé de changer une bonne partie des luminaires de la promenade Lénine. La partie ciblée a été entre le Planétarium et la Place Carmellino

Cela a du couter un bon paquet, car il s'est agit non seulement de changer les mats avec une boule blanche au bout,

mais aussi d'en rajouter quelques uns et donc de faire des travaux de génie civil (tranchées, fourreaux,...).

                 

Et le résultat est magnifique. "Ca en jette" comme on dit car quand on passe sur place de nuit on se croirait en plein jour. Faites le test, passez voir, c'est incroyable.

Mais, car il y a un mais.

Ce type de mat d'éclairage ne doit normalement plus être installé car il génère de la pollution lumineuse

            

et comme nous l'indiquions au début de cet article c'est maintenant INTERDIT. On ne doit plus éclairer le ciel ni les petits oiseaux.

Alors comment cela se fait-il que l'on ait mis en place à Vaulx-en-Velin au printemps 2018 des éclairages que l'on ne doit normalement plus installer depuis 9 ans? Comment se fait-il que personne n'y ait mis un véto? Le Service Environnement a t il été consulté? Pourquoi installer de tels luminaires juste à côté de l'observatoire du planétarium? Personne ne s'y ait il opposé?

De nombreuses questions qui relèvent semble t il d'un vrai dysfonctionnement.

Jean-Luc POLLINA

Parking de la mairie : la situation sera pire que prévue.

Samedi 7 avril 2018.

Les travaux du futur parking d'Alembert à l'Ouest du Palais de Sports qui ont commencé en décembre (lire notre article du 22 décembre à ce sujet en cliquant ICI) avancent doucement en ce début avril 2018.

Après le remblaiement sur quelques mètres pour retrouver le niveau du terrain actuel, des caniveaux ont été mis en place.

Ces derniers travaux ont été réalisés peu après la suppression de la rue en cul de sac, l'Impasse d'Alembert, qui permettait d'accéder à l'arrière de la mairie et qui, surtout, autorisait 29 stationnements le long du Palais des Sports.

La situation actuelle est la suivante:

     

    

Les travaux qui avancent et qui annoncent l'ouverture prochaine de 103 places de stationnements, masquent malheureusement une situation des places de parking qui va s'annoncer bien plus difficile que nous l'annoncions en décembre dernier.

En effet le nouveau parking va compter 103 places. Mais le parking de la mairie qui compte 205 places va disparaitre dès le lancement des opérations de construction de ce site. Et pas seulement lui car les places de l'impasse d'Alembert ont disparu dans l'opération. 29 places à la trappe. Le bilan est donc simple : 205 - 103 - 29 = 75.

En fin de compte, il ne restera donc plus que 75 places de parking pour les employés de la ville, pour les utilisateurs du gymnase Rousseau et du Palais des Sports, et pour les futurs occupants des bâtiments qui vont pousser sur l'actuel parking,..... là où jusqu'à maintenant il y en a 234. 132 places passées à la trappe. On comprend que cela ronchonne chez les agents municipaux. Et chez les habitants d'autant que le conseil de quartier n'a pas du tout été consulté encore moins travaillé sur le dossier! Aïe...Aïe....Aïe.....

Stéphane BERTIN.

Vernay-Verchères-Ecoin-Thibaude : toujours beaucoup de béton avec le futur PLUH!

Jeudi 15 mars 2018.

Le futur Plan Local d'Urbanisme (PLUH) va créer de nouvelles règles en matière d'urbanisme.

La ville sera plus construite, plus dense, plus bétonnée, à l'image d'un certains nombre de secteurs de Vaulx que nous vous avons déjà présenté sur ce site: la zone agricole située au Nord et à l'Est du village (article du 25 février 2018), les terrains riverains de l'avenue Roger Salengro (article du 19 février), à la Grappinière sur le site de l'ex-maternelle (article du 12 février 2018), au centre ville (article du 29 décembre 2017 et l'article du 27 janvier 2018), au coeur du village rue de la république (article du 22 janvier 2018), ou sur le site de l'ex-LIDL (article du 2 décembre 2017), le long de l'actuel BUE au Sud (article du 13 décembre 2017).

Je vous propose d'examiner aujourd'hui l'ensemble du quartier Vernay - Verchères - Ecoin - Thibaude. La situation actuelle est la suivante:

Actuellement le quartier déjà très construit, est classé UB1 ce qui signifie que les caractéristiques de constructibilité actuelle sont:

* CES (Coefficient d'Emprise au Sol) illimité,

* Hauteur illimitée,

* Surface d'espaces verts : 10% de la surface totale.

Deux autres secteurs existent au Sud en limite du quartier de la Rize.

L'un est situé le long de la rue Jean Foucaud (classé UD2b et UD3), l'autre est à l'angle de l'avenue Hénaff et de l'Avenue Paul Marcellin (classé UD1b). Leurs grandes caractéristiques sont ici identiques et les suivantes:

* CES (Coefficient d'Emprise au Sol) de 40%,

* Hauteur de 12m,

* Surface d'espaces verts : 10% de la surface totale,

Avec le futur PLUH, les choses vont un peu changer:

 

Sur tout le coeur du quartier, ex UB1, le futur zonage sera URc1a. Cela signifie que les caractéristiques de constructibilité seront:

* CES (Coefficient d'Emprise au Sol) illimité,

* Hauteur illimitée,

* Surface d'espaces verts : 20% de la surface totale.

Le secteur sera donc toujours aussi bétonnable avec potentiellement un peu plus d'espaces verts même si déjà, actuellement, 30 % de sa surface est "verte" dont le parc François Mitterrand qui sera officiellement classé UL, parc urbain. Cela signifie que ce parc pourra être construit d'équipements publics, de loisirs, de plein air, d'hôtels, de restaurants, avec les caractéristiques de constructibilité suivantes :

* CES (Coefficient d'Emprise au Sol) illimité,

* Hauteur de 12 m,

* Surface d'espaces verts : 40% de la surface totale.

Pour un parc ....

Pour les deux autres secteurs la situation va changer. Le premier situé le long de la rue Jean Foucaud sera classé URm2b. La constructibilité sera donc:

* CES (Coefficient d'Emprise au Sol) illimité,

* Hauteur de 14 m (10m de façade et 4 m de VETC),

* Surface d'espaces verts : 40% de la surface totale.

Cela créera de fait un CES de 60% (contre 40% avant). Entre l'augmentation potentielle de la hauteur et celle du CES, la constructibilité va augmenter de 60%.

La seconde qui est à l'angle de l'avenue Henaff et de l'Avenue Paul Marcellin sera classée URi2a avec pour caractéristiques:

* CES (Coefficient d'Emprise au Sol) de 40%,

* Hauteur de 8,50m (7m de façade et 1.5 m de VETC),

* Surface d'espaces verts : 25% de la surface totale.

Sur ce secteur la constructibilité va donc baisser de 30%.

Au final c'est donc un quartier qui sera globalement plus constructible dans le futur, avec un parc urbain pas si vert que cela!

Stéphane BERTIN.

PLUH aux Vernay- Verchères - Ecoin - Thibaude : le conseil de quartier n'a pas été suivi.

Dimanche 18 mars 2018.

Jeudi dernier je vous présentais quel sera le futur de l'urbanisme des quartiers situés à l'Est de la Ville, Vernay - Verchères - Ecoin - Thibaude (cliquez ICI pour lire l'article).

Le bilan était le suivant:

" 80% du secteur sera toujours aussi bétonnable avec potentiellement un peu plus d'espaces verts même si déjà, actuellement, 30 % de sa surface est "verte" dont le parc François Mitterrand qui sera officiellement classé UL, parc urbain.

Le long de la rue Jean Foucaud entre l'augmentation potentielle de la hauteur et celle du CES, la constructibilité va augmenter de 60%. Pour le secteur situé à l'angle de l'avenue Henaff et de l'Avenue Paul Marcellin la constructibilité va baisser de 30%.

Au final c'est donc un quartier qui sera globalement plus constructible dans le futur, avec un parc urbain pas si vert que cela!".

Ces évolutions ont été écrites, comme pour tous les autres quartiers, suite aux demandes des membres de conseils de quartier. Le projet monté par les conseils de quartier avait été validé par l'ensemble des élus majorité comme opposition à l'unanimité.

Pour les quartiers Est, les demandes n'étaient pas très nombreuses; vous les trouverez ci-dessous avec le détail sur leur respect ou non (vert : respectées / orange : moyennement respectées / rouge : pas respectées du tout).

* "Affirmer la présence d’ilots de verdures de qualité en cœur des quartiers". Si tous les secteurs de plantation d'espaces verts publics seront inscrits dans le futur PLUH, plus aucun espace vert public ne sera inscrit comme classé (alors qu'il en existait un devant le collège Valdo!) mais certains privés apparaissent en particulier sur le campus ENTPE - ENSAL. Côté espaces verts à valoriser, certains disparaissent et d'autres sont recréés. 80% des espaces inscrits verts sur le plan seront de simples espaces verts publics sans aucune protection spécifique.

* "Confirmer le classement espace vert du Parc François Mitterrand" : ce parc est inscrit en UL mais comme il est indiqué plus haut de nombreuses constructions y sont encore possibles. Le compte n'y est donc pas.

* "Renforcer la verdure sur la Promenade Lénine": pour cela rien n'est prévu. Le parc du jardin du Planétarium est inscrit mais déjà fait. Rien d'autre ne sera prévu.

* "Créer un emplacement réservé pour un gymnase au Nord de Valdo": rien n'est prévu.

* "Ouvrir le quartier – prolongement de la rue des Onchères + zone 30" : rien n'est prévu.
 
* "Préserver le tissu pavillonnaire côté Rue de l’Avenir": comme indiqué dans l'article de jeudi dernier, cela a été prévu.
 
Le compte n'y est donc pas. Ni les habitants, membres des conseils de quartier, ni les élus n'auront été écoutés....

Stéphane BERTIN.

Vernay- Verchères - Thibaude : gros travaux à venir chez Est Métropole Habitat et Dynacité.

Lundi 12 mars 2018.

Le quartier des Vernay - Verchères date du milieu des années 70.

Et depuis toutes ces années, bientôt 50 ans, le quartier a assez mal  vieilli. Si la collectivité a investi de son côté sur les espaces publics, peu de travaux furent réalisés ces dernières années dans les logements par les différents bailleurs.

Il semble toutefois que les choses vont changer dans les mois et les années à venir.

Deux bailleurs vont d'ailleurs s'y mettre de concert.

Le premier, le plus "gros" localement et probablement le plus mal côté, est EMH (Est Métropole Habitat).

Il va de son côté lancer le remplacement des ascenseurs de la résidence Thibaude au 5-7-9 chemin Auguste Renoir. Ces travaux devraient débuter dans le courant du présent semestre pour s'achever après 5 mois de travaux avant Noël de cette année.

Le second est Dynacité, implanté dans le secteur des Verchères.

Il va à court terme rénover les 275 logements de sa résidence des Verchères située 2 à 12 chemin Claude Debussy et 7 à 15 chemin Hector Berlioz. Ils ont déjà partiellement débuté par la réhabilitation d'une vingtaine d'appartements. Les travaux seront assez lourds puisqu'ils comprennent:

* La révision des menuiseries extérieures que ce soit les fenêtres, les portes fenêtres et les volets roulants / Le remplacement de quelques menuiseries extérieures pour la création de logements adaptés aux PMR,

* Le remplacement partiel des vantaux de portes intérieures et portes de placards,

* La peinture des plafonds, des portes, la mise en place de toile de verre toutes pièces,

* Le remplacement de certaines cloisons de distribution dans les logements, et le doublage sur ossature des façades ainsi que dans salles de bains, WC et cuisines, ainsi que la fermeture des chambres des T5.

* La rénovation des équipements sanitaires, le remplacement des éviers, des baignoires par des douches, des lavabos et des WC / La rénovation du réseau EF et ECS intérieur au logement, le branchement des logements avec manchette pour compteur,la  reprise des alimentations des appareils / La réfection du réseau gaz des logements depuis GTP,

* Le remplacement des évacuations (colonnes et logements), la reprise des évacuations des appareils et des siphons LL et LV,

* La dépose et le remplacement des radiateurs,

* Le remplacement des bouches d’extraction et plaques d’adaptation / La remise en état de la ventilation des logements,

* La réfection des colonnes ECS et EF y comprise réseaux en sous-sol / La réfection complète du système de chauffage (sous-station, réseaux communs et distributions),

* La mise en sécurité électrique des logements avec remplacement des tableaux de protection / Le remplacement général de l’appareillage, ajout de prises supplémentaires / L'implantation de DCL sur les points lumineux, dépose et repose des luminaires et BAES des parties communes,

* La faïence dans les pièces humides / L'habillage des receveurs de douches.

* La réfection des sols dans les zones concernées par les travaux.

* Les travaux de désamiantage dans le cadre du curage complet de logements transformés en locaux professionnels ou en logement PMR et de la création d'ouverture en façade.

Ces travaux devraient débuter en octobre 2018 et s'achever fin 2021. Ce seront donc autour de 8 logements qui seront rénovés par mois en moyenne.Certains locataires seront relogés sur place au fur et à mesure de l'avancée des travaux, d'autres quitteront le site.

Les choses vont donc s'améliorer d'ici plusieurs années.

A court terme, même si comme nous le disions au début les espaces publics sont de meilleure qualité, les problèmes de vie quotidienne (sécurité ou propreté) ne trouvent aucune amélioration et si toujours rien n'est fait les clichés tels que ceux-ci

    

risquent de rester le quotidien des habitants du quartier encore longtemps même si les appartements sont refaits et les ascenseurs remarchent.

Marie-Emmanuelle SYRE.

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Archives municipales 2014

Lien Facebook