Une maire isolée dans sa tour d'ivoire

Mercredi 2 octobre 2019.

La rentrée passée, les problèmes demeurent. Ils s’aggravent même.

Il y a un mois nous dénoncions l’insécurité, les incivilités et surtout l’absence d’actions et de résultats.

Depuis, l’affaire du Tabac Presse braqué 4 fois en 20 jours, a obligé la maire et son adjoint fantôme en charge de la sécurité, à descendre sur le terrain. Ils ont dû réagir. Et la force publique s’est montrée quelques jours durant, avant de s’éclipser de nouveau.

Puis ce fut les coups de feu près de l’école Courcelles. Était-ce un règlement de compte, une affaire de stupéfiants ? Rien n’est encore sûr. Mais l’état de déliquescence de la Loi à Vaulx se confirme chaque jour sur tous les quartiers.

Plus de 200 de nos concitoyens se sont retrouvés pour soutenir les commerces de Vaulx-en-Velin début septembre ; pas un mot pour eux. La Maire préfère ignorer les vaudais pour ne pas prendre acte de ses échecs aux yeux de tous et quand elle décide, c’est toute seule.

Les manques de concertations et de discussions ont écœuré les vaudais. Les conseils de quartier (animés par des citoyens engagés) mis en place il y a plus de 5 ans, outils de co-construction des projets et de la politique de terrain, sont essentiels à la rénovation de notre système démocratique. Mais ils se sont délités au fil du temps. Ni consultés ni questionnés, ignorés par la majorité dans leurs interpellations et leurs demandes, ils ne fonctionnent plus et ne servent plus à rien. Ils sont devenus un vrai exemple du déni de démocratie participative porté par l’équipe municipale actuelle. Tout est maintenant bien clairement décidé par la maire et son équipe dans sa tour municipale et transmis « pour info » aux habitants. Les exemples du « décider seul » de la maire sont nombreux, que ce soit au Sud, à la Tase avec la construction de l’école sur la décharge Gimenez, le projet de rénovation des grandes cités ou la création du parking Aubert, ou au Nord, pour transférer le Lidl ou pour gaspiller 2 millions d’euros pour créer une nouvelle salle du conseil municipal.

Christine BERTIN, Marie-Emmanuelle SYRE, Stéphane BERTIN.

(texte de la chronique parue dans Vaulx Le Journal ce mercredi 2 octobre 2019).

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Archives municipales 2014

Lien Facebook